Avoir une vie sociale quand on est une jeune maman aux études, c'est possible?

Laura Métivier Vie de maman

Crédit : Pexels

 

J’ai 24 ans, maman de deux garçons (bon ok; mon deuxième est encore dans ma bedaine, mais bon) et étudiante à temps plein. Depuis plusieurs années, et ce même avant d'avoir des enfants, ma vie sociale est simple et pourrait être qualifiée de minimale. En effet, je n’ai pas beaucoup d’ami(e)s et je ne sors pas souvent. Par contre, cela me convient. Je ne cherche donc pas nécessairement à faire de nouvelles rencontres puisque les personnes qui font partie de ma vie, malgré leur petit nombre, sont précieuses et me comblent entièrement. Toutefois, le fait que je sois encore étudiante m’amène à rencontrer et à travailler avec beaucoup de jeunes de mon âge, et depuis que je suis maman, j'ai l'impression que l'écart entre eux et moi ne fait que s'agrandir ... 

 

C'est un beau matin de septembre que j'ai eu une espèce de réalisation. Je suis assise en classe pour mon premier cours officiel à la maîtrise. Mon bébé a 3 semaines. Je suis épuisée, j’ai mal partout (surtout sur ma petite chaise de bois) et j’ai les seins gorgés de lait. L’enseignante demande un tour de table. C’est là que ça m’a frappée : merde, mais qu’est-ce que je fais ici? Qu’est-ce que je pourrais bien dire d’intéressant à mon sujet, outre que je viens d’accoucher et que l’allaitement est difficile? Autour de moi, les gens sont beaux, vivants et légers. Je me sens soudainement si loin d’eux, de leur réalité. Je n’ai qu’une idée en tête : remettre mon linge mou et aller rejoindre mon cocon familial tout neuf.

 

Crédit : Giphy

 

Depuis que je suis maman, je me retrouve souvent mal à l’aise dans mes relations avec les autres. Comme si je ne savais plus comment interagir. Entre parents, ça va. C’est facile! On parle de nos bébés/enfants. Mais les autres, les gens de mon âge, je ne sais pas quoi leur dire. Je ne comprends plus leur monde et je me sens toujours plate autour d’eux. La vie de parents, c’est tellement prenant, autant physiquement que psychologiquement, et je trouve difficile de rester disponible pour mon entourage. Cela représente un effort constant pour moi de conserver un lien avec mes proches du fait que nos contextes de vies sont tellement incompatibles. J’ai aussi toujours le sentiment qu’ils se sentent incompris en ma présence. Pourtant, il me semble que je partageais leur mode de vie et leurs intérêts il n’y a pas si longtemps... Mais tout change si vite à l’arrivée d’un bébé, il serait aussi irréaliste de ma part de croire que je suis toujours la même.

 

Alors au fond, je crois que l’essentiel est de tenter d’être authentique dans nos relations malgré cette nouvelle étape et d’accepter que les choses changent. C’est aussi important de s’entourer de personnes qui nous respectent dans notre nouveau rôle de maman et qui nous soutiennent dans cette aventure.

 


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire