Bon pour ma fille, mais pas pour mon fils : mon malaise du non genré

Geneviève Fortin Vie de maman

Crédit: Jenny Cone 

Il y a peu de temps, j’ai lu sur un blogue assez populaire un billet dont le propos m’a travaillée pendant plusieurs jours. Le sujet délicieusement présenté portait en gros sur le fait que ce qui est considéré comme étant plus féminin est méprisé et catégorisé comme « fifille » ou « matante » et enlève toute crédibilité intellectuelle à la fautive. Ces propos m’ont fait comprendre pourquoi je suis mal à l’aise face au courant « d’éducation non genrée ». 

 

À la poubelle le rose (et le bleu), les brillants et les princesses ! On veut des super héros et des tons neutres pour nos filles. Le fond derrière ce courant est tout à fait légitime et je l’appuie à 100%!  Ma fille capote sur les dinosaures sowhatSAUF QUE, mon fils qui veut se mettre de la couleur sur les ongles, aka du vernis à ongles, parce qu’il trouve ça beau c’est un gros nooooo.

 

Crédit : Giphy

 

Donc ce qui est bon pour mon fils est bon pour ma fille, mais ce qui est bon pour ma fille est bon juste pour les filles tsé! Combien de fois ai-je lu des commentaires du genre « ouf, mon chum ne voudrait jamais que mon fils porte du rose » ou pire « mon chum voudrait jamais que mon fils porte une couche lavable avec des cœurs ». Une couche, sous le pantalon … pour vrai!?

 

Tous ces commentaires ont fini par teinter mon jugement jusqu’à me faire me demander si mon fils aurait voulu être une fille parce qu’il aime autant les chars que les brillants. Et mon constat? Notre éducation non genrée DES DEUX BORDS a si bien fonctionné qu’Émile, lui, ne voit pas ce qui est fille ou garçon. Alors quand hier il m’a demandé de  lui faire des couettes pour aller à la garderie pour être comme Petit nuage (ô fabuleux film Spirit), j’ai trouvé le modèle de l’amérindien défendant son territoire hautement inspirant et les couettes pas fifille pantoute! Vive les filles curieuses et les garçons doux! Vive le maquillage et la bouette pour tous!

 

Pssst… Je ne suis pas la seule à revendiquer les deux bords du non genré ; les milliers de likes de cette publication en sont le reflet ;)!


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire