Je ne suis pas une #fitmom

Marie-Eve Williamson Vie de maman

Crédit : Pexels

 

Avant d’avoir un bébé, j’ai toujours été une fille active! Je faisais un peu de tout. De la course, de la randonnée, du vélo de route et j’en passe! J’ai même déjà couru un demi-marathon (pour certaines c’est peu, mais pour moi c’était un grand défi!!!) Je ne suis pas une grande sportive, toutefois je suis une fille active de nature, même si je ne suis pas une pro dans un sport en particulier. Je suivais donc plusieurs pages de yogies et d'entraîneurs quelconques.

 

Quelques jours suivant mon accouchement, j’ai rapidement ressenti l’importance de revenir à ma shape pré-grossesse. Je me suis questionnée. Ensuite je me suis rendue compte que partout sur mon fil d’actualité Facebook ou Instagram, ça semble être un concours de qui se remet en forme le plus vite possible après avoir eu un bébé! Et le fameux mot clic #fitmom, je n’en peux plus de le voir. Pourquoi pas #sainedespritmom ou bien #biendansmoncorpsetdansmatêtemom?

 

On va s’entendre que le dit bambin prend 9 mois à se construire, petit à petit, nos magnifiques corps fabriquent un mini humain, c’est quand même merveilleux non? Plutôt que de se mettre autant de pression à essayer d’effacer toutes traces de ce passage, pourquoi ne pas l’assumer et l’honorer?

 

Étant professeure de yoga, j’étais terrorisée d’enseigner un cours à nouveau, de devoir affronter le regard de ces gens qui se fient sur moi pour être à la hauteur, pour justement être en shape. Et puis, je me suis dit fuck it. J’ai changé mon état d’esprit et je me suis dit que si je voulais transmettre l’acceptation de soi, l’amour propre et le respect aux participants de mes cours, je leur devais de le faire envers moi-même. Je suis une humaine.

 

S’en suivi un gros ménage de ma garde-robe et un magasinage de nouveaux vêtements! Si j’ai eu des vertiges quand j’ai vu les nouvelles tailles de mes pantalons? Absolument. C’est pourquoi les étiquettes de tailles de mes nouveaux vêtements, bien je les ai retirés! Quand je prends un nouveau pantalon ou une robe neuve, je ne vois pas la taille qui me déplait, mais bien un morceau de vêtement dans lequel je me sens bien, belle et forte.

 

Certaines (les #fitmom trop intenses, peut-être?) diront que c’est parce que j’accepte de me laisser aller et de me trouver des excuses afin de ne pas avoir envie d’aspirer à avoir une tablette de chocolat en guise d’abdos, mais moi, je dis que je préfère, au quotidien, adopter un mode de vie sain et suivre une idéologie équilibrée.

 

Lorsque j’enseigne mes cours de yoga post-natal, la première question posée à mes participantes est de savoir si elles ont reçu l’approbation de leur médecin afin de reprendre l’activité physique. Reprendre l’activité physique trop rapidement peut engendrer des problèmes de santé tels qu’une descente d’organes ou empirer un problème déjà existant tels que des déchirements de ligaments et de muscles. Lorsque nous sommes enceintes, notre corps libère une hormone appelée la relaxine, cette dernière permet aux muscles et ligaments de s’assouplir. Donc, si ces derniers ont été particulièrement sollicités et endommagés suite à la grossesse, il y a un risque d’empirer les blessures existantes.

 

Soyez à l’écoute de votre corps, faites lui confiance! Il a construit et mis au monde un bébé, donnez lui du temps et honorez-le. Aimons nous telles que nous sommes, acceptons nous telles que nous sommes, car nous sommes belles, nous sommes merveilleuses et nous sommes fortes.

 

Namaste


Article précédent Article suivant


  • Valérie le

    Bon texte! Ce qui me trouble toutefois c’est que tu dises que tu n’es pas une grande sportive…. Avec tout ce que tu fais, enseigner le yoga, demi-marathon + + +, je te mets pas mal dans les catégories des grandes sportives. Ça illustre bien dans quel monde de performance et compétition on est actuellement… hihi


Laissez un commentaire