L'amour a pris son temps

Kim Vincent Vie de maman

Crédit : Kim Vincent

 

Nathalie Simard chantait ça en 1984. Une si belle chanson ... une chanson d'amour d'hiver.

L'hiver dernier, notre histoire a commencé, ma fille. Le 9 décembre, tu es venue au monde. Moi je suis devenue une mère. J'étais une mère attentionnée, patiente, confiante, douce ... mais en amour? Je crois que non.

OH MY GOD que je te trouvais cute! Je te trouvais parfaite! Si mini, si délicate. Je te revois encore, l'air tout perdu dans ton énorme coquille, en sortant de l'hôpital. C'était l'hiver, tu étais si mignonne toute emmitouflée de rose nanane! Moi j'étais nue bas ... marchant dans la neige jusqu'à l'auto, parce les troncs d'arbres qui me servaient de pieds n'entraient pas dans mes bottes!

C'était une nouvelle vie qui commençait. Notre nid d'amour accueillait une troisième personne!

Mais tu sais, ma p'tite perle, entre nous, l'amour a pris son temps.

Déjà enceinte, j'avais une petite partie de moi qui était inquiète de ne pas t'aimer tout de suite. J'avais la sensation qu'il me faudrait d'abord apprendre à te connaître. Je n'osais pas trop aborder la question auprès d'autres mamans ... je ne me sentais pas "normale".

En entendant les témoignages de certaines mamans autour de moi, je me disais qu'elles avaient sans doute toutes raison ... je comprendrais quand tu arriverais pour vrai!

Je m'attendais donc à être inondée par une puissante vague d'amour ... Je m'attendais à pleurer en te voyant pour la première fois ... Je m'attendais à vivre LE coup de foudre d'une vie!

Mais non. Plate de même.

Je t'ai accueillie dans mes bras avec toute ma chaleur et l'instinct de te maintenir en vie ... point.

Au fil des jours, des semaines et même des mois ... en te donnant tes petits soins quotidiens, en te consolant et en te faisant rire, les sentiments d'attachement et de bienveillance ont petit à petit fait de la place à celui de l'amour. Il m'a fallut t'apprivoiser, comme un petit animal blessé qu'on soigne et qu'on fini par adopter tellement on l'aime!

Aujourd'hui, je me sens soulagée de t'aimer autant! Parce que oui, j'avais un peu peur. Peur de ne pas t'aimer assez. Peur de ne pas t'aimer comme les autres mamans aiment leur enfant.

Aujourd'hui j'ai peur encore. Peur d'aimer ton petit frère ou ta petite sœur plus fort et plus vite que toi, car maintenant je sais c'est quoi. Je le ressens. Si fort!

L'amour a pris son temps. L'amour est là. L'amour grandit. Pour toujours. Je t'aime ma petite minette d'amour!


Article précédent Article suivant


  • Chantal le

    Sa fais du bien de lire sa. Je me sent moins seule.


Laissez un commentaire