Les "teen moms", ça n'arrive pas qu'à la télé

Laura Dion Vie de maman

 

Crédit : Pexels

 

J'ai longtemps désiré une vie différente à la mienne. Des voyages, des soirées dispendieuses en restaurants, la vie des gens riches et célèbres. J'étais assez superficielle, je l'avoue. Cette vie me faisait rêver et je désirais plus que tout de pouvoir me payer tout ce luxe.

 

Puis, j'ai grandi et j'ai vieilli, sans pourtant éloigner ce désir et ce rêve de m'évader de ma tête. J'avais tout juste 17 ans, un appartement miteux, un secondaire cinq en poche et quelques dettes difficiles à payer, vu mon emploi étudiant à temps partiel. Mais j'avais toute la vie devant moi ... Voyager serait bientôt à ma portée et l'acquisition d'aventures et d'histoires à raconter également. Mon inscription au cégep était faite, comme la majorité des jeunes de mon âge.

 

En septembre, la vie a fait prendre une tournure différente à la mienne et je me suis retrouvée non pas sur les bancs d’école, mais à travailler à temps plein, au salaire minimum, pour arriver à payer mes dépenses. J'ai changé mes priorités et j'ai commencé à foirer littéralement. Rien pour moi n'était une porte de sortie, j'étais seulement coincée dans la débauche et dans la seule chose que je savais bien faire dans la vie : m'amuser. J'ai été quelques mois dans cette spirale et je me flétrissais de jour en jour, je n'aimais pas celle que je devenais. Et quand on perd confiance en soit, on perd confiance en tout.

 

Puis, un beau jour de février, je l'ai rencontré (je dois avouer qu’il n’a pas été trop difficile à trouver, il habitait la porte d'à côté) et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, je suis tombée complètement amoureuse de lui, de celui qui allait devenir mon partenaire de vie. Il avait 26 ans et moi, je célébrais à peine mon dix-huitième anniversaire. Nous avons emménagé ensemble et quelques mois plus tard, je me retrouvais face à un test de grossesse positif.

 

J'étais complètement terrorisée de ne pas pouvoir offrir ce qu’il y avait de mieux pour notre enfant, terrifiée du regard des autres. J'avais si peur de perdre ma jeunesse...

 

Tout se bousculait dans ma tête, mais on s'est accrochés à cette petite personne qui prenait de plus en plus de place dans mon ventre et dans nos cœurs. Nous avons enchaîné les projets à deux, travaillé très fort, mais mon amoureux a perdu son emploi. Bébé allait bientôt arriver et on n’avait aucune idée d’où s’installer. Le temps a arrangé les choses et j'ai fini par décrocher une promotion à mon emploi, nous avons emménagé dans un beau condo. On voulait tellement que notre bébé soit le mieux installé possible. J'ai eu 19 ans et dans l'été qui a suivi, j'ai mis au monde la plus belle et la plus parfaite des petites filles.

 

Ma vie a prit une tournure différente de ce que je m’étais imaginée, oui. Mais ce jour là, j'ai appris quelque chose d'essentiel et d'important. J'ai appris la valeur de l'amour, j'ai appris qu'il était pur et naturel et que la plus grande des richesses du monde, c'est assurément ça. L'amour. La vie est bien faite et tout finit toujours par s'arranger. Peut-être pas comme dans nos plans, mais d'une façon encore plus belle. Je n'ai peut-être pas voyagé, je n'ai peut-être pas toujours ce que je veux, mais j'ai 20 ans ... et toute la vie devant moi. Mes futurs projets seront différents, à trois, et d’autant plus beaux. J'ai eu la chance de rencontrer les amours de ma vie tôt, le reste viendra par la suite.

 

Merci, la vie. Merci à vous deux. À toi, le meilleur partenaire imaginable. Et à toi, ma fille d'amour, mon petit bonheur quotidien. Je vous aime tant.


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire