Morve & cie

Audrey Di Patria Vie de maman

Crédit : Pixabay

 

Ah les joies de l'hiver avec deux bébés naissants et un presque 3 ans en garderie ... NOT! Mes bébés sont nés en octobre, à terme, en santé et voilà qu'à 5 semaines de vie : bonjour la bronchiolite pour les deux. Je sors le fameux mouche-bébé qui s'utilise par le biais d'une tierce personne a.k.a. ma bouche. C'est le festival de la morve environ 16 fois par jour, sans compter la nuit. Immobilise le bébé #1, seringue de solution saline dans son nez, aspire, on recommence pour l'autre narine, aspire, goûte salé, nettoie le mouche-bébé, la seringue, prend une nouvelle débarbouillette, installe bébé #2, et on recommence! En moyenne, leurs symptômes ont perduré 21 jours et ce fut assez pénible de survivre aux courtes ''nuits'', aux coliques et aux pleurs indéchiffrables tous ensemble. 

 

En 9 mois, ils ont eu 6 épisodes de rhumes/bronchiolites, mon grand a eu une gastro et une pneumonie au travers de ces moments-là et, tout récemment, la varicelle s'est pointée. Mes petits 8-mois-presque-9 se sont transformés en adolescents pubères-lépreux combattants du sommeil. Je vous jure que j'aurais pris toutes ces maladies en même temps si cela avait évité qu'ils soient malades. Être devenue maman-infirmière ne faisait pas partie de mes plans, mais parce qu'il le faut, je m'en suis sortie avec mention honorable. 

 

On me répète sans cesse que ce ne sont que des maux légers, que je n'ai pas fini avec les nez coulants et le vomi, mais c'est la dernière chose que je veux entendre. Certes, mes enfants n'ont pas le cancer et thank God, j’en suis reconnaissante. Mais actuellement, ma vie est 80% teintée d'une cochonnerie de rhume/sinusite/gastro/pneumonie/alouette et nous, les parents, qui vivons 100% du temps dans ces conditions, sommes épuisés. À chaque éternuement, papa et maman se regardent avec une panique dans les yeux. Et ce symptôme-là nous trompe rarement!

Alors, à vous tous, essuyeurs de morve, épongeurs de vomi, nettoyeurs de diarrhée fuyante, je vous envoie un shitload de courage pour passer au travers de vos microbes multi-résistants. Et surtout, n'oubliez pas, boire du vin ne règle pas les problèmes, mais l'eau non plus! Chin!

 

Mise à Jour : En date d'aujourd'hui, les jumeaux sont maintenant des petits tannants de 1 an, l'un ayant été hospitalisé à 11 mois pour une laryngite aiguë et deux jours plus tard, verdict d'otites bilatérales pour les deux jumeaux en même temps. Mon grand a attrapé la fameuse varicelle deux semaines après celle des twins, en version atténuée et très discrète grâce au vaccin reçu à ses 18 mois. Présentement, les 3 enfants sont enrhumés, maman et papa se sont équipés de tous les trucs possibles pour rendre notre quotidien ''morveux'' plus agréable et le vin, lui, il est toujours aussi bon! 


Article précédent Article suivant


  • Guylaine le

    Je suis avec vous de tout cœur!! Ton écriture est drôle et vivante Audrey; et même si ça ne règle rien dans ton quotidien, c’est probablement un très bon exutoire! Imagine un jour tes gars qui parcourreront ces lignes! ?
    Et quand ils sont au lit… Go! La récompense! ?


Laissez un commentaire