PABI (Parents Aux Besoins Intenses)

Myriam Sergerie Dupuis Vie de maman

Crédit : Geneviève Simard

 

Mon fils est intense.

 

C’est le genre de bébé qui m’a fait jalouser un-peu-beaucoup le sommeil des autres. Qui fait que je me suis demandée si je n’avais pas mangé quelque chose de nocif pendant la grossesse. Je me suis dite que je ne l’avais pas, l’affaire. T’sais ; la maternité, l’instinct, la facilité ... Un mini difficile à décoder, pour qui les conseils des autres ne fonctionnent que très rarement, et seulement pour un certain temps.

 

Pis là je me demande quels drôles de gênes la nature a choisi de lui donner pour qu’il soit aussi exigeant. Il me semble que de hurler sans arrêt dans la préhistoire, ce n’était pas bon pour la survie de l’espèce. Étrange que ce soit ces caractéristiques qui aient gagné à la loterie de la vie chez mon mini. Pourquoi je ne l’ai pas facile comme la voisine, moi aussi ? Il me semble pourtant que j’ai de l’allure, comme maman. Je me suis un peu sentie comme une victime, pognée pour aimer d’amour un bourreau qui a une face de pet, qui bave et qui dort la bouche en cœur.

 

 

Crédit : Giphy

 

Pis là, j’ai entendu parler des bébés diaboliques : les BABI (Bébés Aux Besoins Intenses). Je me  suis demandée si ma progéniture en faisait partie. J’ai lu les symptômes et été sur les groupes de soutien de parents à bout de nerfs. Ça y était, c’était clair : j’étais une maman de BABI. J’ai posé le diagnostique grâce aux Internets. Pendant les rendez-vous, des médecins tournaient les yeux quand j’en parlais, d’autres lui collaient une étiquette rouge sur le front en me souhaitant bonne chance d’un air inquiet.

 

Dans cette situation, le malaise, ce n’est pas tant le bébé qui est intense, mais plutôt la perception et le vécu du parent qui le vit, non ?

 

J’ai donc décidé que je ne catégoriserais pas mon fils de BABI. Il a des besoins, des habitudes et des réactions qui lui sont propres, comme tous les bébés. Ça sert à qui et à quoi de le nommer par un acronyme de 4 lettres? Il me semble que son prénom est déjà amplement suffisant. C’est quoi, au fond, le but de catégoriser une créature qui a plus ou moins 400 jours à son actif sur Terre?

 

La pression de performance pour répondre à des critères précis semble commencer dès la naissance. C’est tu moi, finalement, le parent intense et exigent?


Article précédent Article suivant


  • Claudia le

    Je trouve ça plate, car de nos jours (c’était peut être pareil avant, mais sans la technologie, je crois que c’était moins intense), la comparaison est tellement plus facile a faire… J’ai 5 enfants et mes 5 n’ont pas fait de nuits complètes avant 7 à 8 mois. Et là je ne parle pas de dormir 10h de file, mais un gros 5 à 6 heures. Je n’ai jamais songé a porter un diagnostic quelconque, mais toutefois, je disais haut et fort à quel point celles autour de moi étaient chanceuses de dormir leur nuits à 1 ou 2 mois de vie. Oui mes enfants buvaient comme des ivrognes jusqu’à environ 6 mois, mais plus ils grandissaient et plus je voyais que je comblais vraiment leurs besoins intenses d’être coller sur moi, de boires à des heures à faire peur à un médecin avec leur charte et à faire capoter mon entourage avec un nombre record de nuits de plus de 4h dormis dans un mois :) Aujourd’hui ma plus grande a 6 ans et je suis persuadée que j’aurais manquée à son estime de lui faire rappeler que c’était un bébé intense, un bébé pas facile, un bébé qui pleurait beaucoup, un bébé à bras, un bébé qui demandait quasi toutes les minutes du jour ma présence de quel façon qu’il soit… Non! Elle a un vécu qui lui vaut de savoir ce qu’elle veut et d’être déterminée à avoir de qu’elle veut. Elle a un fort caractère et je suis tellement fière de voir que j’ai contribué à solidifié la confiance qu’elle a en moi et que quoi qu’elle fasse je ne lui porte pas une étiquette a tous ses jugements ou comportements… Vive tous ses bébés intenses qui nous font rappeler qu’il est facile de se comparer et de juger :) mes 5 cocos je les aime et je peux dire que plus ils grandissent et moins ils en demandent :)


Laissez un commentaire