Vaut mieux un bon allié que dix faux amis (version denim)

Andrée-Anne Chassé Mode et beauté

Crédit : Pixabay

 

Ce message s’adresse à la maman trentenaire que tu es ou que tu seras (si tu as passé le cap de la quarantaine, il t’est quand même permis de lire ceci).

 

J’sais pas si t’as remarqué, mais le passage de la trentaine venait en combo à rabais (parce que totalement gratuit) avec une quantité non négligeable de mou. Oui, du mou! Sur les fesses, les cuisses, le ventre, les bras, … partout! Maintenant, quand tu te fais aller l’efface sur une feuille ou encore quand tu applaudis devant le nouvel exploit de ton bambin, tu dois lutter contre le besoin de liberté de ton gras d’bras. Aussi, maintenant, quand tu t’assieds, tu (je aussi, en passant) dois remonter la taille de ton pantalon à l’avant afin que le mou de bas de ventre y regagne sa place. Là, le mou bien emprisonné, tu te sens au-dessus d’tes affaires et tu recommences à respirer. Mais, non. Viens ensuite le moment où tu te relèves et que c’est ton mou de cotés que tu dois rapatrier à l’intérieur.

 

Bref, avoir trente ans, ça fesse (pis ça ondule jusqu’à tes chevilles). Ça fait que là, tu cherches une solution. Tsé celle qui te permet de ne pas manger que de la verdure (parce que sérieux fille, t’es pas un lapin) et qui t’alloue un sac de pop corn à toi toute seule (quand les enfants sont couchés) et ce, le plus souvent possible.

 

Comme depuis plusieurs années le jeans taille basse faisait la loi, je n’avais pas vraiment en tête de réviser ce choix vestimentaire … jusqu'à ce que j’en aie assez de gérer mon coming out de choix de bobette pour la journée. On a toutes déjà vu une fille qui, totalement insouciante une fois assise, semble se prendre pour Borat avec son string entre les omoplates.

 

Voilà pourquoi, lorsque le mom jeans a fait son grand come back, j’ai eu l’envie folle de l’essayer. J’ai un souvenir très précis de ma mère, début ´90, portant ce même modèle à la coupe douteuse qui lui faisait de longues fesses plates. J’avais à l’époque fait le souhait de ne jamais porter une telle horreur. Maman, sache qu’aujourd’hui, je comprends l’engouement. Ce jeans agit autant comme une gaine que comme un chien de bergers; il te garde tout ton monde dans l’enclos! Attention, plusieurs modèles sont munis de boutons plutôt que d’une fermeture éclair, donc si ta marmaille t’a gratifiée d’une descente de vessie post-grossesse, je te conseille fortement de vouer éternelle fidélité au zipper. Pour ma part, je vis actuellement  une période de déni de vessie qui fuit pis j’me lâche lousse sur le port des boutons; j’imagine que j’aime vivre dangereusement.

 

Et parce qu’être bien dans sa peau, ça ne passe pas nécessairement par le chiffre zéro, plusieurs nouvelles lignes de denims pour toutes silhouettes sont maintenant disponibles et je qualifierais plus d’une d’assez magiques. En effet, certaines ont été créées pour convenir à toutes, de la plus musclée à la plus sucrée et ça vaut sérieusement la peine d’essayer.

 

Bon, ok, pour un jeans qui avantage réellement la silhouette (et te boost l’estime de soi par la même occasion), le prix est souvent un peu salé, mais il vaut mieux avoir un bon allié que dix faux amis, non?

 

AA


Article précédent Article suivant


  • Maryse Villemure le

    Tu as une belle plume :) Drôle et vrai !
    La trentaine …imagine la soixantaine oufffffffffffffffffffffffff


Laissez un commentaire